Nouvel article

mercredi 6 novembre 2013

les arbres fruitiers à noyau

JPEG - 153.7 ko JPEG - 153.7 ko

En principe, les arbres fruitiers à noyaux n’aiment pas trop être taillés.

Les blessures occasionnées par la taille provoquent l’écoulement de gomme, ce qui affaiblit beaucoup les sujets…

On peut toutefois les élaguer de temps en temps pour supprimer
- le bois malade,
- les branches mortes,
- les branches cassées ou abîmées.

Cette taille sera toujours parcimonieuse et l’on préférera toujours de le faire après la fructification. La meilleure période semble être de juillet à fin septembre afin que la cicatrisation se fasse dans de bonnes conditions…

Pour les fruitiers à noyaux, on pourrait presque dire que ne rien faire au niveau de la taille reste la meilleure des solutions.

Le pêcher est sûrement celui de la catégorie sur lequel on intervient le plus

Il faut savoir que l’on doit toujours opérer sur celui-ci, une taille assez longue dite taille en crochet qui permettra de conserver quelques rameaux vivants en sachant qu’au moins un rameau sur deux issus de la taille meurt en cours d’année ou l’année qui suit…

N’oubliez jamais !!!

Avec les arbres fruitiers à noyaux le sécateur n’est pas le bienvenu.

Structure d’un arbre fruitier

Les arbres fruitiers sont constitués de différents éléments qu’il est utile de connaître avant de procéder à la taille.

Un arbre fruitier est constitué :
- d’une part par le tronc et les branches charpentières qui portent des rameaux feuillés
- d’autre part par les organes de fructification (bourgeons floraux, fleurs et fruits).

Les différents types de rameaux

Selon la variété, son port naturel est érigé ou retombant, plus ou moins ramifié, mais dans tous les cas, « la branche fruitière constitue l’unité de travail dont l’arboriculteur va optimiser le positionnement dans l’arbre, et contrôler le développement au fil des ans »

On peut distinguer :
- A. Drageons : ces pousses végétatives qui épuisent les éléments nutritifs nécessaires à la production de fruits sont à tailler. Elles apparaissent souvent à la base des arbres greffés sur des porte-greffes sensibles.

- B. Moignons ou branches cassées par le vent, une trop lourde charge de fruits ou une mauvaise taille : ce sont des points d’entrées pour les maladies et les insectes et ils doivent donc être taillés au niveau de la branche saine la plus proche.

- C. Branches poussant vers le bas : elles doivent être conservées car elles portent souvent des boutons à fruits mais on peut les raccourcir afin qu’elles ne laissent pas dans l’ombre les branches inférieures.

- D. Branches frottantes : elles créent des blessures sur l’écorce qui deviennent des points d’entrée pour les insectes et les maladies. Supprimer la moins productive des deux.

- E. Branches intérieures : on les taille car elles sont à l’ombre. Elles développent donc des fruits de mauvaise qualité et difficiles d’accès lors de la récolte

- F. Gourmands : ce sont des rameaux à bois dépassant le plus haut bourgeon du tronc central, une sorte de tentative de "putsch". Il faut les tailler car ils consomment de l’énergie inutilement et déséquilibrent l’arbre.

- G. Anticipé : C’est une pousse latérale se développant parallèlement à la flèche, l’axe ou la branche le portant. On les taille pour les mêmes raisons que les gourmands.

- H. Verticille : ils sont composés de plusieurs branches originaires du même point sur le tronc ou la branche souvent à la suite d’une taille. Les joints y sont plus faibles. Il faut donc sélectionner les rameaux les mieux placés et supprimer les autres.

- I. Nouveau leader : On sélectionne un nouveau leader pour limiter ou réorienter la croissance de l’axe central dans la direction désirée

Les différents supports et bourgeons


- 1.Œil à bois : le plus petit bourgeon produit une pousse feuillée.

- 2.Dard : évolution de l’œil à bois vers la fructification, devient soit un bouton à fruit, soit une pousse feuillée.

- 3.Bouton à fruit : le plus gros bourgeon produit une fleur, puis un fruit après fécondation.

- 4.Brindille : frêle rameau à bois.

- 5.Lambourde : brindille portant un bouton à fruit à son extrémité.

- 6.Bourse : vestige de l’emplacement d’une fructification. À ne surtout pas tailler car elle produit des fruits chaque année.

- 7.Stipulaire : œil latent à la base des rameaux.

- 8.Coursonne : partie de l’arbre qui reste sur la branche charpentière après la taille. Cette branche secondaire, taillée court tous les ans, porte les fruits ou les nouvelles pousses de l’année.


Pourquoi tailler vos fruitiers ?

La raison principale de la taille des arbres fruitiers est :
- production abondante
- bonne qualité.
- facile

L’action de tailler consiste à :
- orienter les rameaux pour un meilleur ensoleillement (rameaux à l’horizontal plutôt qu’à la verticale),
- supprimer le bois mort,
- équilibrer le poids des fruits sur l’arbre,
- raccourcir les branches pour supprimer du bois, qui épuise l’arbre et diminue la fructification.
Un arbre fruitier grand et haut donnera moins de fruit qu’un arbre plus petit et possédant plus de branches horizontales.


Comment tailler vos fruitiers ?

Les arbres ont naturellement une dominance apicale : leurs rameaux se développent vers le haut. La plante se développe au niveau du bourgeon terminal, qui produit un développement vertical du rameau. Quand on supprime une partie d’une branche, c’est le bourgeon situé juste en dessous de la coupe qui se développera le plus.

Il existe deux types de bourgeons :
- les bourgeons à fleurs (qui donneront du fruit) : ils sont renflés, et ronds, perpendiculaire au bois ;
- les bougeons à bois (qui donneront une branche) : ils sont longs et pointus, ou collés contre le bois.

Durant la taille, vous privilégierez les bourgeons à bois si votre arbre est encore jeune. Sur les arbres vigoureux de plusieurs années, on privilégiera les bourgeons à fleurs.


Conseils pratiques

Vos outils de taille (sécateur, cisaille, scie égoïne…) doivent être tranchants et bien propres. Au besoin, nettoyez les lames à l’alcool : le risque de transmission de maladies d’arbres en arbres est réel.


Les particularités des arbres fruitiers à noyaux

Une des principales différences entre les arbres à noyaux (du genre prunus) et les arbres à pépins tient à la façon dont les organes fruitiers se forment. Ces particularités conditionnent la façon de tailler chaque espèce.


- Les prunus repercent mal sur vieux bois.
- Unpommier repartira facilement à partir d’un rameau âgé de quelques années, c’est beaucoup plus rare pour un arbre à noyau.
- Le pêcher, en particulier, ne peut pas repartir sur vieux bois.
- Les cerisiers et abricotiers ont de plus tendance à développer une maladie, la gommose, si l’on pratique une taille trop sévère. Cela est moins marqué pour les pruniers.
- Les prunus présentent peu de phénomène d’alternance. On n’a donc pas de raison d’éclaircir les fruits, sauf dans le cas d’arbres palissés, pour obtenir de plus beaux fruits.

Contrairement aux arbres à pépins qui fleurissent sur des coursonnes, de courts rameaux formés soigneusement par l’arboriculteur, les arbres à noyaux, eux, fructifient sur du bois très jeune. Ils forment des boutons, souvent groupés en‘bouquets de mai’ sur les rameaux de l’année précédente. La taille consiste donc à constamment renouveler (rajeunir) les rameaux productifs. Les arbres à noyau forment leurs fruits sur les rameaux de l’année précédente.
- Le bois qui a donné des fruits est définitivement incapable de produire de nouveau.
- Les arbres à noyaux (pruniers, cerisiers) sont taillés et élagués en août ou septembre, mais pas plus tard : la cicatrisation se ferait mal.

Taille de formation

Les principes de taille :
- GOBELETS (1/4 tiges à plein vent) On choisit les branches les mieux placées, que l’on conserve, et on supprime les autres. On raccourcit ensuite les branches conservées, pour les renforcer à la base. Chaque taille est pulvérisée d’une préparation de bouillie bordelaise. L’arbre supporte d’autant mieux une taille que celle-ci est conduite quand l’arbre est jeune et que la section des branches coupées est petite.

- Fuseau Tige centrale autour de laquelle divergent les branches principales.

- Palissage

- Arcature

Taille d’entretien


- Commencez par une branche horizontale à votre hauteur puis tournez tout autour de l’arbre :

- supprimez toutes les brindilles verticales : elles ne donneront pas de fruits, n’étant pas suffisamment alimentées en sève.

- ôtez le bois mort et malade.

- raccourcissez le rameau horizontal principal d’un tiers à deux tiers de sa longueur en coupant juste après un bourgeon à bois ou à fleurs, orienté vers l’extérieur. Assurez-vous avant de couper que la branche présente suffisamment de bourgeons à fleurs et au moins deux ou trois bourgeons à bois (en cas de maladies ou de casse, ils seront vos "bourgeons de secours").

- éliminez toutes les branches qui croisent votre rameau, il y a en effet risque de maladies : assurez-vous donc qu’aucune branche ne se croise. Dégagez aussi pour la même raison le cœur de l’arbre, qui doit rester accessible.

- éliminez les parties sèches en bout de branches, qui casseront sous le poids des fruits.

- de temps en temps, éloignez vous de l’arbre pour juger de la silhouette : elle doit être régulière, selon la forme choisie (voir le paragraphe sur les types de formation). Supprimez alors toute branche qui la déséquilibre (orientée vers d’autres branches, ou vers le coeur de l’arbre…)

- Une fois le tour de l’arbre effectuez en suivant ces précédentes étapes, attaquez-vous aux branches du sommet de l’arbre : Ayez bien à l’esprit que les branches verticales très hautes ne donneront pas de fruit : réduisez-les du tiers ou de deux tiers de leur longueur, juste au-dessus d’un bourgeon à fleurs, ou à bois si vous souhaitez le voir grandir

Les erreurs à éviter


- Evitez de couper les prolongements terminaux des branches charpentières.
- Ne laissez pas les vieilles branches productives sans les rajeunir.
- Veillez à l’équilibre général de l’arbre en taillant symétriquement les branches autour du tronc.

Les Jardins de Merlette

Gerbeaud

Wikipedia


Portfolio

mes lauriers roses JPEG - 42.7 ko JPEG - 52.1 ko JPEG - 148.3 ko

Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RÉFÉRENCES


Des annonces pour mon jardin avec

labouture.fr

JPEG - 186.4 ko

La Fritillaire Pintade de Françoise DAVID

DERNIERS ARTICLES

  • 2020

- Atelier "Les Cactées"

- Atelier "Taille des grimpantes et vigne"

- Assemblée Générale 2020 et Pommes

  • 2019

- Art floral : Décor de Noël
- Atelier "Petits arbres fruitiers et d’ornement"
- Atelier "Engrais verts"
- Fête des plantes de Bressuire du 6 Octobre
- Pique-nique du 27 Juin
- Atelier Art floral : "Les Roses"
- Concours et expo photos "Au bord de l’eau"
- Floralies de Nantes
- Atelier "Butte de permaculture et plantation haie fruitière"
- Atelier "La santé du jardin"
- Marché de printemps à Terra Botanica ANGERS
- Atelier "Soins aux plantes d’appart"
- Atelier "Sols : Amendements / Paillages"
- Assemblée Générale 2019 et Rosiers

  • 2018

- Conférence de Pierre Donadieu
- Atelier "Couronne de Noël"
- Atelier "Bouturage de bois dormant"
- Atelier "Bulbes"
- Fête des plantes de Bressuire
- Atelier "Fougères"
- Pique-Nique du 28 Juin
- Atelier "Greffage d’agrumes"
- Concours et Expo photos "Plumes"
- Atelier "Insectes et auxiliaires"
- Art floral - Jumelage Louisiane
- Atelier "Vivaces"
- Marché aux plantes 2018
- Atelier "Plantation d’arbres"
- Atelier "Une fleur : la Rose !"

- Assemblée Générale 2018 et les champignons

  • 2017

- Art floral, Noël cuivré
- Pépifolies 2017
- Atelier "Conception de jardin"
- Atelier "Conception de jardin"(suite)
- Atelier "Orchidées"
- Fête des Plantes - Bressuire
- Atelier "Rosiers"
- Concours et Expo Photos "Insectes, Araignées et autres Invertébrés"
- Renaturation
- Bassin

  • 2016

- Artisan en herbe 2016

  • 2015

- Pépifolies 2015
- Feuillage travaillé, Mouvement du vent
- Assemblée Générale 2015 et le safran

  • 2014

- Les figuiers
- Aster et Chrysanthèmes
- Foire aux plantes à Bressuire
- Le jardin de Sébastien
- C’est quoi une greffe
- Expo photos 2015 : "Feuilles"
- Expo photos 2014 : "Fleurs Sauvages"
- Le marché Artisan en Herbe 2014
- Floralies de NANTES
- Les haies bocagères
- Qu’est-ce que je coupe ?
- Rapport d’activités 2013
- Qu’est-ce que c’est ces légumes
- Assemblée générale 2014

  • 2013

- Art floral, de neige et d’argent
- Plantations de vivaces
- Les plantes xérophiles
- Sortie du 21 Septembre
- Taille des fruitiers à noyaux
- Art’Palettes au musée Henri Barré
- Les allergies au jardin
- Sortie du 1er Juin
- Les plantes épiphytes
- Les photos de l’ONG SEF franco malgache
- Expo photos 2013 : les FRUITS
- La campagne avec la ville
- Traitements au naturel
- Tailles des arbustes à fleurs
- Art floral, la tresse du cœur
- L’ortie dans le jardin et dans l’assiette
- Rapport d’activités 2012
- Assemblée générale 2013

- Flash back !
- Le Parc Oriental de Maulévrier
- Le parc Camifolia à Chemillé
- Le parc Terra Botanica à Angers

- De l’humour aussi…
- Construction des toilettes sèches
- Musique au jardin de la Magdeleine
- 20 bonnes raisons de faire le marché "Artisan en herbe"


COURRIER :

Terra Botanica

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

Centre Prométhée

21, rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


LE SITE

optimisé pour Mozilla Firefox

résolution 1280x1024


SIÈGE :

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

21, Rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


CONTACT :

GIF - 1.2 ko

info@terrabotanica-thouars.fr


ADHÉSION

L’adhésion à l’association donne accès aux ateliers gratuitement.

Les sorties sont à tarif réduit.

Montant de l’adhésion :

de 2001 à 2012 : 11 euros

de 2013 à 2018 : 13 euros

de 2019 à 2020 : 15 euros


NOS PARTENAIRES

GIF - 3.2 ko

GIF - 8.6 ko

JPEG - 15.3 ko


GIF - 3.2 ko


GIF - 7.3 ko


GIF - 9.7 ko


GIF - 6.1 ko


GIF - 20.2 ko


GIF - 8.6 ko