Des menaces sur les chauves-souris ?

mercredi 29 avril 2020
par  TerraBotanica1

JPEG - 115.5 ko

JPEG - 24.6 ko

Ce sont de petites anecdotes qui ont mis la puce à l’oreille des associations : dans la Vienne, la propriétaire d’un gîte à chauves-souris qui enlève le panneau indiquant la présence de l’animal par peur de réactions négatives de riverains ; en Deux-Sèvres, des voisins qui menacent de suspendre un droit de passage menant à un abri à chiroptères, arguant un principe de précaution contre la transmission d’éventuels virus. Et puis, il y a cette question qui revient depuis quelques semaines : quel est le risque d’être contaminé au Covid-19 par une chauve-souris ?

« Les gens font des recherches sur internet et commencent à s’inquiéter »

« Avec tout ce qui s’est dit sur le lien entre le Covid-19 et la chauve-souris, les gens font des recherches sur internet, et ils se mettent à s’inquiéter », observe Alice Chéron, chargée d’études « faune sauvage » à Vienne Nature. « On a l’habitude d’être contacté pour des interrogations sur d’éventuels risques sanitaires, mais c’est plutôt par rapport à de potentielles nuisances comme les crottes ou l’urine de chauve-souris, rarement sur la contamination », renchérit Angèle Castets, chargée de mission « chiroptères » à Deux-Sèvres Nature Environnement.

Si les inquiétudes de la population restent verbales pour le moment, le coordinateur du groupe chiroptères de Poitou-Charentes, Maxime Leuchtmann, basé à Surgères, craint à moyen terme des atteintes physiques sur ces animaux protégés. Il appréhende notamment « le coup de balai sur une chauve-souris qui serait posée sur un clou derrière un volet », alors que ces mammifères volants commencent juste à sortir d’hibernation pour rejoindre leurs gîtes d’été, dans les greniers, les granges et les anfractuosités de bâtiments.

Prenant le sujet très aux sérieux, la Société française pour l’étude et la protection des mammifères (SFEPM) et la fédération des Conservatoires d’espaces naturels (CEN) sont en train d’achever la rédaction d’un document pédagogique à destination du grand public. L’objectif est de répondre aux interrogations récurrentes du public comme : « Est-ce que les chauves-souris d’Europe sont porteuses du Sars-Cov-2, à l’origine de la maladie Covid-19 ? » ; « Quels sont les risques de transmission de l’animal à l’Homme ? » ; « Et pour les animaux domestiques ? ».

Sur ce dernier point, Maxime Leuchtmann rassure tout de suite : « Le chat est le premier prédateur de la chauve-souris, il se fait souvent mordre ou griffer, et il n’y a jamais eu aucun cas de contamination à l’homme ». La barrière biologique entre les espèces reste suffisamment importante pour ne pas s’inquiéter outre mesure, rappelle le naturaliste. De plus, aucune souche de Sars-Cov-2 n’a pour l’instant été détectée chez les chauves-souris d’Europe.

Brochure bientôt disponible auprès des associations environnementales type Poitou-Charentes Nature.

Contacts en cas de découverte d’une chauve-souris blessée : angele.castets@dsne.org (Deux-Sèvres), alice.cheron@vienne-nature.fr (Vienne).

JPEG - 19.1 ko

En France, la probabilité d’être contaminé par une chauve-souris est relativement faible. D’une part parce qu’on n’a pour l’instant trouvé aucune souche similaire au Sars-Cov-2 chez les chiroptères d’Europe. D’autre part parce que les différences entre leur organisme et le nôtre restent suffisamment importantes : jusqu’à présent, les maladies identifiées comme ayant pour origine une souche de virus portée par une chauve-souris, a toujours nécessité un ou plusieurs hôtes intermédiaires pour muter et devenir compatible avec l’homme.

Respirer la même atmosphère ne suffit pas

Par ailleurs, elles ont beau être des porteuses saines de nombreux autres virus, à l’instar des écureuils ou des souris, respirer la même atmosphère qu’elles ne suffit pas. « Pour risquer une contamination, il faut vraiment avoir un contact direct avec l’animal, avec ses viscères, son sang et autres sécrétions, c’est-à-dire la capture pour la tuer, la dépecer sans protection et la manger », explique Dominique Pontier, éco-épidémiologiste, professeure à l’université de Lyon 1 et partenaire de l’action « Veille sanitaire » du Plan national d’action en faveur des chiroptères en Nouvelle-Aquitaine. Une contamination est toujours possible par de l’urine tombée sur des fruits mais ni plus ni moins qu’avec celle d’un autre animal sauvage. Dans le doute, il suffit de les laver.

« Le mieux est de les laisser tranquilles »

Dans notre pays, la chauve-souris peut éventuellement transmettre la rage par morsure. « Ce qui implique de ne pas être vacciné, de la prendre à pleine main, sans précaution et sans gant », énumère la chercheuse. Aucun danger que la bête vienne à vous spontanément pour jouer les vampires : les chiroptères sont plutôt craintifs et détestent le bruit. « Le mieux est encore de les laisser tranquille », conclut Maxime Leuchtmann Et de leur permettre de s’adonner à une de leurs activités préférées qui nous arrange bien : la démoustication.


Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RÉFÉRENCES


Des annonces pour mon jardin avec

labouture.fr

JPEG - 186.4 ko

La Fritillaire Pintade de Françoise DAVID

DERNIERS ARTICLES

  • 2020

- Atelier "Les Cactées"

- Atelier "Taille des grimpantes et vigne"

- Assemblée Générale 2020 et Pommes

  • 2019

- Art floral : Décor de Noël
- Atelier "Petits arbres fruitiers et d’ornement"
- Atelier "Engrais verts"
- Fête des plantes de Bressuire du 6 Octobre
- Pique-nique du 27 Juin
- Atelier Art floral : "Les Roses"
- Concours et expo photos "Au bord de l’eau"
- Floralies de Nantes
- Atelier "Butte de permaculture et plantation haie fruitière"
- Atelier "La santé du jardin"
- Marché de printemps à Terra Botanica ANGERS
- Atelier "Soins aux plantes d’appart"
- Atelier "Sols : Amendements / Paillages"
- Assemblée Générale 2019 et Rosiers

  • 2018

- Conférence de Pierre Donadieu
- Atelier "Couronne de Noël"
- Atelier "Bouturage de bois dormant"
- Atelier "Bulbes"
- Fête des plantes de Bressuire
- Atelier "Fougères"
- Pique-Nique du 28 Juin
- Atelier "Greffage d’agrumes"
- Concours et Expo photos "Plumes"
- Atelier "Insectes et auxiliaires"
- Art floral - Jumelage Louisiane
- Atelier "Vivaces"
- Marché aux plantes 2018
- Atelier "Plantation d’arbres"
- Atelier "Une fleur : la Rose !"

- Assemblée Générale 2018 et les champignons

  • 2017

- Art floral, Noël cuivré
- Pépifolies 2017
- Atelier "Conception de jardin"
- Atelier "Conception de jardin"(suite)
- Atelier "Orchidées"
- Fête des Plantes - Bressuire
- Atelier "Rosiers"
- Concours et Expo Photos "Insectes, Araignées et autres Invertébrés"
- Renaturation
- Bassin

  • 2016

- Artisan en herbe 2016

  • 2015

- Pépifolies 2015
- Feuillage travaillé, Mouvement du vent
- Assemblée Générale 2015 et le safran

  • 2014

- Les figuiers
- Aster et Chrysanthèmes
- Foire aux plantes à Bressuire
- Le jardin de Sébastien
- C’est quoi une greffe
- Expo photos 2015 : "Feuilles"
- Expo photos 2014 : "Fleurs Sauvages"
- Le marché Artisan en Herbe 2014
- Floralies de NANTES
- Les haies bocagères
- Qu’est-ce que je coupe ?
- Rapport d’activités 2013
- Qu’est-ce que c’est ces légumes
- Assemblée générale 2014

  • 2013

- Art floral, de neige et d’argent
- Plantations de vivaces
- Les plantes xérophiles
- Sortie du 21 Septembre
- Taille des fruitiers à noyaux
- Art’Palettes au musée Henri Barré
- Les allergies au jardin
- Sortie du 1er Juin
- Les plantes épiphytes
- Les photos de l’ONG SEF franco malgache
- Expo photos 2013 : les FRUITS
- La campagne avec la ville
- Traitements au naturel
- Tailles des arbustes à fleurs
- Art floral, la tresse du cœur
- L’ortie dans le jardin et dans l’assiette
- Rapport d’activités 2012
- Assemblée générale 2013

- Flash back !
- Le Parc Oriental de Maulévrier
- Le parc Camifolia à Chemillé
- Le parc Terra Botanica à Angers

- De l’humour aussi…
- Construction des toilettes sèches
- Musique au jardin de la Magdeleine
- 20 bonnes raisons de faire le marché "Artisan en herbe"


COURRIER :

Terra Botanica

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

Centre Prométhée

21, rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


LE SITE

optimisé pour Mozilla Firefox

résolution 1280x1024


SIÈGE :

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

21, Rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


CONTACT :

GIF - 1.2 ko

info@terrabotanica-thouars.fr


ADHÉSION

L’adhésion à l’association donne accès aux ateliers gratuitement.

Les sorties sont à tarif réduit.

Montant de l’adhésion :

de 2001 à 2012 : 11 euros

de 2013 à 2018 : 13 euros

de 2019 à 2020 : 15 euros


NOS PARTENAIRES

GIF - 3.2 ko

GIF - 8.6 ko

JPEG - 15.3 ko


GIF - 3.2 ko


GIF - 7.3 ko


GIF - 9.7 ko


GIF - 6.1 ko


GIF - 20.2 ko


GIF - 8.6 ko