Coronavirus. Comment des chiens français sont entraînés pour tenter de détecter le Covid-19

mardi 5 mai 2020
par  TerraBotanica1

Depuis vendredi 1er mai, huit chiens sont entraînés à Ajaccio à détecter une éventuelle odeur du coronavirus, dans le cadre d’un essai mené par vétérinaires et pompiers.

JPEG - 173.3 ko

Et si les chiens pouvaient nous aider dans la lutte contre le coronavirus ? C’est l’espoir d’une recherche développée par le professeur Dominique Grandjean de l’école nationale vétérinaire d’Alfort, en région parisienne. Baptisée Nosais, cette étude prévoit d’expérimenter des compétences cynotechniques afin de repérer des odeurs particulières qui pourraient être émises par des patients positifs au Covid-19. Plusieurs toutous s’entraînent pour cela à Ajaccio, en Corse-du-Sud.

« Si on arrive à valider cette expérimentation, le but est d’apporter une solution complémentaire aux tests qui existent déjà » pour dépister la maladie, présente Aymeric Bernard, vétérinaire chef et conseiller cynotechnique du Service d’Incendie et de Secours de la Corse-du-Sud, qui prend part au projet. « L’hôpital a besoin de moyens de dépistage nombreux et fiables. Aujourd’hui, le test PCR a une fiabilité de 70 %. Nous avons donc besoin de croiser ce test avec d’autres types de dépistage », indique pour sa part le directeur de l’hôpital d’Ajaccio, Jean-Luc Pesce, insistant sur l’intérêt de cette expérimentation pour son établissement.

Des échantillons de sueur de patients

La Corse a été une des régions les plus touchées par l’épidémie de coronavirus. Forts du soutien de la préfecture de Corse-du-Sud, de l’Agence Régionale de Santé de Corse, et des hôpitaux ajacciens de la Miséricorde et Eugénie, six bergers malinois et une chienne de race Cursinu des pompiers de Corse-du-Sud sont testés sur le site d’une future clinique vétérinaire. « Ces chiens sont habituellement utilisés pour chercher des personnes disparues ou ensevelies sous un effondrement », précise Aymeric Benard. Un berger malinois de la gendarmerie, « utilisé dans le cadre de recherches de produits spécifiques » et donc déjà éduqué à « l’odorologie », a rejoint l’équipe, précise-t-il.

Les hôpitaux ajacciens fourniront une cinquantaine de compresses placées quelques minutes sous l’aisselle de patients testés positifs au virus. « L’intérêt, c’est qu’au niveau de la sueur il n’y a pas aujourd’hui d’expression virale qui a été notée et donc a priori pas de risque de contamination, ce qui fait que le chien va pouvoir intervenir de façon sécurisée », précise le vétérinaire du SIS.

Des techniques de laboratoire

Insérées dans des bocaux stériles, elles seront placées dans une petite trappe, près du jouet préféré du chien. Aux côtés de son maître, l’animal viendra alors respirer cette odeur avant de récupérer son jouet, et l’associera donc au jeu. Puis, le bocal sera installé dans l’un des supports de la salle de détection. Le but pour le chien sera alors de « marquer » par la position assise ou couchée le support contenant la compresse positive, avant de se voir récompensé avec son jouet. Un processus qui pourra être répété une cinquantaine de fois par jour durant les prochaines semaines. Dans la seconde phase, les chiens seront mis à l’épreuve.

Lire aussi : notre direct de ce samedi 2 mai consacré au coronavirus

Dans le même temps, l’Université de Corte (Haute-Corse), associée au projet, travaillera à la validation scientifique du protocole pour savoir au niveau cynotechnique si les chiens peuvent déceler l’odeur du Covid-19. « En complément, on souhaite vérifier si, par le biais des techniques de laboratoire de chromatographie gazeuse et de spectrométrie de masse, on arrive à identifier un ou des composés qu’on ne retrouve que sur les positifs Covid », dévoile Aymeric Benard.

Des projets similaires à l’étranger

Le chien est déjà utilisé sur la détection de plusieurs maladies chroniques, de certains cancers, du paludisme, ou encore de la maladie de Parkinson. « Dernièrement, les Américains ont également utilisé le chien au sein de troupeaux de bovins pour la détection d’une maladie virale et cela a donné de très bons résultats », indique encore Aymeric Benard.

Les premiers résultats de cet essai corse seront connus mi-mai. Après l’Île de beauté, d’autres territoires devraient rejoindre l’expérience dans les prochaines semaines, comme le service d’incendie et de secours de Seine-et-Marne ou le bataillon des marins-pompiers de Marseille. Le même essai Nosais est lancé au Liban sous l’égide de l’Université franco-libanaise et des projets similaires existent en Allemagne, au Canada, Norvège, Royaume-Uni et aux Emirats Arabes Unis, selon les initiateurs de l’expérience.


Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Annonces

RÉFÉRENCES


Des annonces pour mon jardin avec

labouture.fr

JPEG - 203.7 ko

Bientôt l’automne : la saison des courges !

DERNIERS ARTICLES

  • 2020

- Atelier "Recyclage des déchets verts : compost ou paillage"

- Atelier "Les Cactées"

- Atelier "Taille des grimpantes et vigne"

- Assemblée Générale 2020 et Pommes

  • 2019

- Art floral : Décor de Noël
- Atelier "Petits arbres fruitiers et d’ornement"
- Atelier "Engrais verts"
- Fête des plantes de Bressuire du 6 Octobre
- Pique-nique du 27 Juin
- Atelier Art floral : "Les Roses"
- Concours et expo photos "Au bord de l’eau"
- Floralies de Nantes
- Atelier "Butte de permaculture et plantation haie fruitière"
- Atelier "La santé du jardin"
- Marché de printemps à Terra Botanica ANGERS
- Atelier "Soins aux plantes d’appart"
- Atelier "Sols : Amendements / Paillages"
- Assemblée Générale 2019 et Rosiers

  • 2018

- Conférence de Pierre Donadieu
- Atelier "Couronne de Noël"
- Atelier "Bouturage de bois dormant"
- Atelier "Bulbes"
- Fête des plantes de Bressuire
- Atelier "Fougères"
- Pique-Nique du 28 Juin
- Atelier "Greffage d’agrumes"
- Concours et Expo photos "Plumes"
- Atelier "Insectes et auxiliaires"
- Art floral - Jumelage Louisiane
- Atelier "Vivaces"
- Marché aux plantes 2018
- Atelier "Plantation d’arbres"
- Atelier "Une fleur : la Rose !"

- Assemblée Générale 2018 et les champignons

  • 2017

- Art floral, Noël cuivré
- Pépifolies 2017
- Atelier "Conception de jardin"
- Atelier "Conception de jardin"(suite)
- Atelier "Orchidées"
- Fête des Plantes - Bressuire
- Atelier "Rosiers"
- Concours et Expo Photos "Insectes, Araignées et autres Invertébrés"
- Renaturation
- Bassin

  • 2016

- Artisan en herbe 2016

  • 2015

- Pépifolies 2015
- Feuillage travaillé, Mouvement du vent
- Assemblée Générale 2015 et le safran

  • 2014

- Les figuiers
- Aster et Chrysanthèmes
- Foire aux plantes à Bressuire
- Le jardin de Sébastien
- C’est quoi une greffe
- Expo photos 2015 : "Feuilles"
- Expo photos 2014 : "Fleurs Sauvages"
- Le marché Artisan en Herbe 2014
- Floralies de NANTES
- Les haies bocagères
- Qu’est-ce que je coupe ?
- Rapport d’activités 2013
- Qu’est-ce que c’est ces légumes
- Assemblée générale 2014

  • 2013

- Art floral, de neige et d’argent
- Plantations de vivaces
- Les plantes xérophiles
- Sortie du 21 Septembre
- Taille des fruitiers à noyaux
- Art’Palettes au musée Henri Barré
- Les allergies au jardin
- Sortie du 1er Juin
- Les plantes épiphytes
- Les photos de l’ONG SEF franco malgache
- Expo photos 2013 : les FRUITS
- La campagne avec la ville
- Traitements au naturel
- Tailles des arbustes à fleurs
- Art floral, la tresse du cœur
- L’ortie dans le jardin et dans l’assiette
- Rapport d’activités 2012
- Assemblée générale 2013

- Flash back !
- Le Parc Oriental de Maulévrier
- Le parc Camifolia à Chemillé
- Le parc Terra Botanica à Angers

- De l’humour aussi…
- Construction des toilettes sèches
- Musique au jardin de la Magdeleine
- 20 bonnes raisons de faire le marché "Artisan en herbe"


COURRIER :

Terra Botanica

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

Centre Prométhée

21, rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


LE SITE

optimisé pour Mozilla Firefox

résolution 1280x1024


SIÈGE :

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

21, Rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


CONTACT :

GIF - 1.2 ko

info@terrabotanica-thouars.fr


ADHÉSION

L’adhésion à l’association donne accès aux ateliers gratuitement.

Les sorties sont à tarif réduit.

Montant de l’adhésion :

de 2001 à 2012 : 11 euros

de 2013 à 2018 : 13 euros

de 2019 à 2020 : 15 euros


NOS PARTENAIRES

GIF - 3.2 ko

GIF - 8.6 ko

JPEG - 15.3 ko


GIF - 3.2 ko


GIF - 7.3 ko


GIF - 9.7 ko


GIF - 6.1 ko


GIF - 20.2 ko


GIF - 8.6 ko